• un contrôle permanent sur le taux d’alcool
    une perte de produit infime, seul l’alcool étant extrait
    un traitement conforme à la législation car sans apport exogène
    une mise en œuvre facile et rapide
    une faible consommation énergétique

Ajustement du taux d'alcool

UN PROCÉDÉ PERFORMANT POUR PLUS DE SUBTILITÉ

Œnodia est la seule entreprise en Europe à proposer au milieu vinicole un écoprocédé pour l’ajustement du taux d’alcool. Particulièrement précieuse en ces temps de réchauffement climatique, cette méthode soustractive permet de baisser sensiblement le degré du vin sans modifier son potentiel organoleptique. Parce qu’il conserve le contrôle des opérations tout au long du traitement, le vigneron ou le metteur en marché peut ajuster l’équilibre entre l’alcool et la structure du vin avec une grande précision.

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

Cet écoprocédé combine deux techniques membranaires travaillant simultanément en flux continu :
- L’osmose inverse qui reçoit le vin et permet d’en extraire un perméat composé essentiellement d’eau et d’alcool (tous les autres composés du vin étant conservés dans le "rétentat" d’osmose).
- Le contacteur membranaire qui reçoit le perméat de l’osmose et qui va en extraire l’alcool. Le perméat désalcoolisé poursuit sa course pour être réintroduit dans le rétentat de l’osmose.
Conformément à la législation en vigueur dans la plupart des pays producteurs, il n’y a donc aucune addition d’eau dans le vin traité.
L’alcool extrait par le contacteur membranaire est évacué sous forme d’une solution hydroalcoolique valorisable (contenant 7 à 10% d’alcool).

SIMPLICTÉ D'UTILISATION ET QUALITÉ

Efficace quel que soit le volume de vin traité, notre écoprocédé garantit au vigneron un traitement sans apport exogène, sans dilution aromatique ni oxydation. On ne perd rien ; on gagne en équilibre ! Parce que le traitement ne comprend aucune étape de distillation, les unités de désalcoolisation proposées par Œnodia sont compactes et particulièrement mobiles. Ces caractéristiques permettent un déploiement rapide, directement sur le site de production.
Par ailleurs, elles consomment peu d’énergie et permettent de récupérer facilement la solution hydroalcoolique générée par l’extraction de l’alcool afin de l’envoyer en distillerie. Leur bilan environnemental n’en est que meilleur.